En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

MALBREIL La maison abandonnée

La maison abandonnée

Publié le vendredi 1 février 2013 15:45 - Mis à jour le mardi 12 février 2013 16:01

 Présentation réalisée par Mme Capgras, professeur d'arts appliqués :

L'ARTISTE : Né à Versailles en 1953 dans une famille originaire de Pamiers (Ariège), François Malbreil a une vie marquée par le voyage. Enfance en Algérie, à la Guadeloupe, il suit des études de lettres et de littérature de langue anglaise à l'université du Mirail de Toulouse. Il fréquente les musées, copie les œuvres et fait son apprentissage d'une peinture résolument figurative dans une époque où c'est loin d'être la tendance dominante.
Il vit près de dix ans à la Réunion. Le muséum d'histoire naturelle lui commande des planches ornithologiques, dont certaines serviront à illustrer des timbres. De là, il part à la découverte des îles australes, partageant la vie des expéditions scientifiques dans des conditions souvent difficiles.
Entre ses multiples voyages, il vit et travaille à Toulouse et dans l'Ariège. Dans les années 1980, il est un des fondateurs à Toulouse du groupe Réel Peint et du collectif action peinture .
Ses œuvres traitent des sujets d'une grande diversité, paysages, nature, animaux, objets du quotidien, personnages dans leur milieu, traités avec une grande sobriété et une construction très architecturée, une lumière intense, sans concession à l'exotisme ni au pittoresque. De nombreuses œuvres ont été acquises par des collectivités et des musées.
 
 

LA MAISON ABANDONNEE, 1991   

       Huile sur toile (114 x146 cm)

 
 
CONTEXTE  : La toile a été réalisée sur l’île Lanzarote, qui est sans doute l'île la plus mystérieuse et fascinante de l'archipel des Canaries, avec ses paysages désertiques, ses volcans...

 
Malbreil, grand voyageur, a été entre autre à Lanzarote, Témérité, Goma (Iles Canaries) et a peint une série de toiles sur ces fameuses maisons abandonnées… maisons qui ont été construites dans les années 1920 (par un architecte qui a négocié auprès de Franco la réalisation de ces cubes blancs!) et qui, plus tard, furent abandonnées et ressemblent aujourd’hui à des sortes de bunkers…(il y a eu une urbanisation intense avec un dépeuplement rural progressif qui s’est accentué à partir de 1960 avec le développement du tourisme.).

 
Nous percevons bel et bien la présence et la trace humaine, mais sans vie !
Ces maisons se trouvent au beau milieu d’un paysage désertique qui donne l’impression d’un espace cataclysmique, avec des morceaux de roches de lave.

 
  Creux de vigne (récupère la rosée en plus de protéger le plant de vigne).
 
La lave volcanique est du PICON d’or qui est un mélange de pierre baltique (pierres noires) avec un autre élément, il permet d’obtenir une matière qui retient l’eau, qui se gorge de l’humidité ambiante de la mer. Ainsi, pour les vignes par exemple, chaque pied est enterré dans un trou qui est tapissé de ce matériau; pas d’arrosage!
Ils peuvent ainsi pratiquer une agriculture d’exportation de patates, oignons, fruits, vin.
On récolte aussi une certaine cochenille qui permet de faire un colorant alimentaire que l’on retrouve dans le chorizo.

 
Pour Hélène Poquet, du musée des Abattoirs, Malbreil réalise « le portrait » d’une maison laissée à l’abandon, où le paysage est aussi important que l’édifice. Ce qui frappe, c’est l’étrangeté, la lumière particulière, l’attention portée aux détails. Entre angoisse et quiétude, elle dit que nous pourrions être dans un décor de film. Le bâtiment apparaît comme une sorte de maquette où l’on perçoit à travers la fenêtre, une trouée sur l’horizon. Pour elle, les grands espaces dégagés autour de la maison permettent à notre regard de se perdre, laissant libre cours à notre imaginaire.

 
QUE VOUS INSPIRE LA MAISON ABANDONNEE ?

 
ELLE PEUT ÊTRE LE POINT DE DEPART D’UN TRAVAIL ou D’UN PROJET PEDAGOGIQUE avec les élèves….

 
PISTES PEDAGOGIQUES pour toutes les matières générales et professionnelles:

 
 

La maison abandonnée, études. 1991. Dessin, encre, mine de plomb, et crayons de couleurs sur papier

    Le conte, la fable  : Le voyage, l’ailleurs.
    Le récit  : l’imaginaire (incitation).
    Histoire et géographie du lieu : L’Espagne sous Franco.
Les grandes découvertes…
    Mémoire d’un lieu … Comme un carnet de voyage  : photographies de chantier, esquisses et croquis de bâtiments (trace et mémoire visuelle de notre lycée).
     

    Trois paysages, 1989. Dessin, encre sur papier

     

    La série, installations....

     

    Le béton armé dans l’architecture (histoire, techniques, architectes précurseurs… applications).
    L’architecture Moderne.
    La maison en 2D: Etude du lieu, implantation, quel plan, quelles dimensions, quel agencement par rapport au bâti existant ?
    La maison en 3D : réalisation de maquettes .
    La rendre fonctionnelle :   Imaginer l’intérieur, l’extérieur, si elle se trouvait à …
    La rendre habitable ; Une 2 nde vie  : quelles façades, ouvertures, toiture,… pour tel lieu spécifique, comme ici le désert (adapter les matériaux de constructions et l’architecture en fonction de l’environnement et du lieu) + quel jardin ?
    La rendre durable  : autosuffisante (électricité, éclairage, chauffage, eau, isolation naturelle, jardin potager, …). Eoliennes et lampadaires visibles sur 2 toiles, plus bas !
    La rendre esthétique  : Comment dynamiser les façades, avec la couleur…?
    Si elle était au bord de la mer, à la montagne, dans la jungle… ?

 
Et bien d’autres encore…

 

 

 
Autres œuvres
dans la même série…
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Commentaires

Aucun commentaire